top of page

La perruche tricolore

La perruche tricolore est souvent confondue avec la perruche royale en raison de ses couleurs flamboyantes et de sa grande taille. En effet, cet oiseau mesure jusqu'à 40 cm de long et pèse près de 130 g, ce qui est beaucoup pour une perruche. Ses couleurs sont vives et, selon la sous-espèce, peuvent varier d'un bleu électrique intense à un vert presque fluo. Comme toutes les perruches, elle fait partie de la grande famille des perroquets et présente de nombreux avantages en captivité. C'est un oiseau calme et peu destructeur qui peut, avec un bon apprivoisement, être très proche des humains et réclamer des interactions quotidiennes. À l'état sauvage, elles se retrouvent principalement en Indonésie, sur l'île des Moluques, et en Nouvelle-Guinée.

Activité et comportement

Ces oiseaux ont la réputation d'être plutôt calmes et pacifiques. Ils sont en général peu destructeurs avec le mobilier et préfèrent des matières tendres comme le carton ou le papier. Ils ne sont pas de bons fourrageurs, car ils sont arboricoles, mais ce sont des oiseaux extrêmement intelligents qui peuvent quand même jouer à chercher des friandises cachées dans des boîtes si on leur apprend. Les perruches tricolores préféreront les jeux de réflexion et analysent beaucoup leur environnement. Elles apprendront facilement quelques tours et sauront bien répondre aux exercices de rappel. Mais attention à ne pas trop leur demander, elles aiment leur tranquillité et pourront être angoissées si l'humain fait trop de demandes d'interactions.

La perruche tricolore a des yeux jaune-orange. Ce qui est idéal pour arriver à la comprendre, car ses pupilles se rétractent et se dilatent lorsqu'elle est excitée, apeurée, motivée, etc. Son regard est perçant et on ne peut pas le louper.

Cette espèce est très pacifique et cohabite très bien avec des cacatoès et d'autres petites perruches. Mais cela n'empêche qu'il faudra avoir plusieurs spécimens ensemble (minimum deux) et de l'espace pour un équilibre parfait.

Cris et vocalises

Les perruches royales sont d'excellentes siffleuses, mais ne parlent quasiment pas. Leur imitation se limite à quelques bruits ambiants. Elles sont plutôt silencieuses en général, mais si elles ont peur, leur cri d'alerte peut quand même être bien perçant. Dans tous les cas, en comparaison taille/cri, ce sont de loin les oiseaux les plus calmes et silencieux qu'il nous ait été donné de rencontrer. Il vous faudra créer un appel de liaison avec ces oiseaux, car ils ont besoin d'être en relation constante avec les membres de leur groupe social. Contrairement à leurs cousines australiennes (perruches royales), les perruches tricolores cessent de crier dès qu'elles n'ont plus rien à signaler ou si elles savent où est leur humain.

Environnement

Comme pour les autres perruches, il est préférable d'éviter les cages et de leur offrir plutôt une pièce entière si possible. Si vous optez pour la cage, il vous en faudra une très grande. Étant donné qu'elle est une grande perruche, elle a besoin de beaucoup d'espace. Il faut veiller particulièrement à sa queue, car elle est plus longue que l'envergure de ses ailes. Il faudra donc une cage assez grande pour qu'elle puisse voler dedans, mais aussi assez large pour qu'elle n'abîme pas sa queue. L'environnement doit être riche en découvertes et en activité. Elles vont adorer par exemple les feuilles et les bourgeons de noisetier fraîchement cueillis (attention aux périodes de grippe aviaire) ou des petites boîtes en carton remplies de papier à gruger. Ces perruches sont originaires des forêts de plaine et de montagne des îles indonésiennes. Elles vivent alors dans un climat équatorial avec des périodes sèches, mais des pluies intenses la moitié de l'année. De ce fait, il faut veiller à ce que l'oiseau puisse se baigner fréquemment et que l'air de la pièce soit au-dessus des 55 % d'humidité. Ce sont des oiseaux arboricoles, c'est-à-dire qu'ils vivent en haut des arbres et n'aiment pas être au sol. Il leur faudra énormément de perchoirs en hauteur pour assurer leur sentiment de sécurité. Prévoyez d'interagir avec un oiseau qui préférera être perché sur votre lustre plutôt que sur l'accoudoir de votre canapé.

Régime alimentaire


Les perruches tricolores, oiseaux arboricoles, se nourrissent dans les arbres. De ce fait, il faut privilégier les jeunes pousses, la verdure, les noix et les fruits. Elles aiment les graines, mais s'il y a abus, elles peuvent rapidement prendre de l'embonpoint et développer une maladie du foie. Pour éviter cela, vous pouvez leur offrir quotidiennement des graines germées ou trempées, des noix trempées et des jeunes pousses de millet, de haricots mungo, etc.

Attention aux fruits pour la consommation humaine. Ils sont très sucrés et doivent être donnés avec parcimonie. Privilégiez les légumes-fruits comme le concombre, la tomate, la courge, etc. Et surtout, faites-leur découvrir le plus de saveurs possible dès leur arrivée. Les noix sont aussi très appréciées par les perruches tricolores, mais encore une fois, trop de gras pour en manger à outrance. Mon conseil est de ne leur offrir des noix que comme récompense, que ce soit dans les jouets de foraging ou lorsque vous les exercez à apprendre quelque chose.

Conclusion

La perruche tricolore est un perroquet agréable à vivre. Elle saura être discrète, mais sociable. Il existe de nombreuses sous-espèces qui ont chacune leur caractère, mais en général, si vous cherchez un oiseau peu destructeur, calme, câlin et pacifique, (si on se réfère à l'échelle perroquet) c'est la perruche tricolore qu'il vous faut ! En bonus, ses couleurs magnifiques ne manqueront pas de vous séduire.


59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page