top of page

Le Sanctuaire

Dernière mise à jour : 10 mai 2022


Les perroquets en captivités subissent beaucoup des humains qui les détiennent. Souvent l'être humain aime ses animaux, mais il les aime mal. Parfois, certains oiseaux ont tellement été mal-aimés qu'ils en gardent des séquelles irréversibles. C'est pour ces oiseaux différents, ceux qui auront besoin de soins et d'une surveillance particulière, que le sanctuaire est mis en œuvre. Les oiseaux du sanctuaire ne sont pas des candidats à l'adoption, mais ils peuvent être parrainés pour aider aux frais vétérinaires réguliers que nécessite leur situation.



Johnny à son arrivée
Johnny 3 mois après

Le Sanctuaire ouvre ses portes à tous les perroquets qui souffre de l'ignorance des humains. Ces perroquets trop traumatisés, trop longtemps isolés, soumis à trop de stress et de contrainte, ils sont brisés pour toujours. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas tout faire pour leur apporter un environnement sécuritaire et paisible.


Cerise qui découvre les friandises maison

Les traumatismes de ces oiseaux sont multiples et souvent très différents. Insécurité, picage, stéréotypie, handicap physique, etc. Parfois certains oiseaux ont tellement été enfermé et privé d'exercice qu'ils ont les muscles atrophiés, les pattes pleines d'escarres, des déficiences pulmonaires, etc. D'autres perroquets souffrent de stress posttraumatique si intenses qu'ils se sont enfermé dans un état d'impuissance acquise, dans des cycles de stéréotypies, de l'automutilation ou encore dans un picage tant intense que les plumes ne repousseront jamais. Ce ne sont que des exemples, car le panel des conséquences d'une mauvaise détention est énorme. Ces oiseaux ne pourront plus jamais avoir une vie normale et épanouie, mais nous pouvons faire en sorte qu'ils vivent de manière digne et enrichissantes malgré tout.


Le parrainage des pensionnaires du sanctuaire sera indispensable pour arriver à assumer les frais vétérinaire importants que demande leur situation. Entre le traitement des différentes maladies chroniques, les tailles de griffes et de bec, les opérations pour améliorer leur autonomie et la fragilité générale de leur santé, les soins sont quotidiens et sur le long terme.

Parrainer un oiseau, c'est participer aux frais vétérinaires, faire des activités avec lui, lui offrir des aménagements spécifiques et s'engager dans une relation de confiance sous notre supervision avec lui. C'est un bon moyen d'avoir une relation privilégiée avec un perroquet sans avoir les contraintes de voisinage et de nettoyage, ni les difficultés lors de vos vacances ou autres absences.










110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page